Mbusa Nyamwisi lors d'une conference de presse. Photo BLO, par Georges NOKO

Son Excellence MBUSA NYAMWISI APPELLE LES CONGOLAIS A UN SOUTIEN TOTAL AU CANDIDAT MARTIN FAYULU.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

COMMUNIQUE OFFICIEL DE LA PRESIDENCE DU RCD/K-ML

Titre: Son Excellence MBUSA NYAMWISI APPELLE LES CONGOLAIS A UN SOUTIEN TOTAL AU CANDIDAT MARTIN FAYULU.

A travers une communication avec son staff ce mercedi 14 novembre 2018, Son Excellence le Président National du RDC/K-ML, le pionnier de la Réunification Antipas MBUSA NYAMWISI, a invité l’ensemble de la population congolaise à soutenir, sans réserve et avec détermination, le candidat commun de lnopposition, le choix de Dieu, l’Honorable Martin FAYULU MADIDI.

A la base de cet appel, il y a trois raisons.

1. Le caractère sincère et démocratique du choix opéré à Genève, lequel s’est accompagné d’un Accord signé en toute liberté par tous les participants aux travaux.

2. Le profil inattaquable du concerné

3. Sa capacité d’être le fer de lance du combat non pour une parodie d’élection, mais pour une véritable alternance qui mettra fin non seulement à l’insécurité cyniquement entretenue un peu partout au Congo, avec comme pic les invasions de hordes des étrangers qui massacrent ses frères à Beni en jouissant d’évidentes complicités internes, et aussi pour mettre fin à l’humiliant règne des antivaleurs, aux violations éhonntées de la Constitution et des droits humains, mais surtout aux actes de cruautés qui traduisent une tendance satanique.

A propos du choix de FAYULU, le leader nous a d’abord rappellé que, depuis Bruxelles, il a été decidé de trouver un candidat commun.

Ici, il est étrange qu’il y ait eu des gens qui ont osé affirmer que les candidats injustement écartés par le régime ne devaient pas voter.

Pour l’opposition, cela signifierait entériner les exclusions du clan Kabila, mais aussi ignorer des leaders qui, ensemble, ont plus de deux tiers des candidats au pays, ce qui aurait pour effet de fragiliser le candidat commun.

Il a également été dit que les choses auraient été imposées par des étrangers

Archi- faux !

En fait, comme chacun avait son choix il fallait un cadre et une simple facilitation neutre.

L’autre mensonge qui circule concerne le mode de choix.

Ici, le leader nous a revelé que le consensus était choisi.

Cependant, ni le Président de l’UNC, ni celui de l’UDPS n’ont accepté la moindre concessions, chose qui étonne dans la mesure où chacun des deux a plusieurs fois déclaré s’incliner au choix de l’ensemble de l’opposition.

Il y a eu des longues heures de supplications, de conseils, de rappel de la supérioté de l’intéret supérieur de la Patrie : nos deux faviris ont campé sur leurs positions.

Ni Félix Tshisekedi, ni surtout VK de qui on attendait qu’il suive le choix de Félix: personne n’a cédé.

En voyant les travaux risquer d’échouer, le vote a été choisi à contre coeur.

Et cette procédure a éte acceptée par les deux qui ont curieusement renié leur engagement sollenel en moins de 24 heures.

De ce qui précede, on comprend qu’il y ait eu un vote.

Au cours de ce vote, le Pionnier de la Réunification confirme que le Chef d’Ensemble, Son Excellence Moïse Katumbi, a choisi Félix Tshisekedi.

Accuser aujourd’hui son groupe de complot serait donc abberrant.

C’est donc de manière démocratique que FAYULU a été retenu.

Il serait bon, selon le leader, que les amis disent la vérité au peuple et à leurs membres.

Et puis à vrai dire, FAYULU a le profil idéal pour contrecarrer le pouvoir en ce moment où il chercher à se maintenir à travers une parodie d’élections.

1. Il a un bagage intellectuel et une experience solide.

2. Il est moralement irréprochable, honnête et constant dans sa lutte depuis des décennies.

3. Courageux, il est en première ligne dans les manifestation et ceci lui a couté mes menaces sur sa vie, un séjour à la sinitre Demiap, une bombe lacrymogène en plein visage…il peut conduire notre combat pour un autre Congo.

4. Il est respecté par les citoyens et par l’extérieur.

5. Il craint Dieu et le prie, ce qui se traduit par un impressionant alruisme.

En l’absence sa propre candidature, de celle de Bemba, de celle de Muzito et de celle de Katumbi, Son Excellence le Président MBUSA NYAMWISI trouve que tous ces poids lourds ont enfin un candidat qu’ils doivent soutenir, ce qui va leur assurer le controler les 4 coins du pays.

Concernant ceux qui ont choisi de se dédire, le leader considère que cette position les mets dans une position d’alliance avec Kabila contre leurs camarades.

Regrettant que les milliers de morts de Beni et d’ailleurs, les centaines de milliers de refugiés, de déplacés de guerre, de vaillants camarades comme les Franck Diongo, Ki- Zerbo, Muyambo, Yangambi, Kindunda, Cardonne Beni, Gloria Sengha et tant d’autres, sans oublier le sang de Rossy Mukendi, Thérèse Kapangala, des combattants calcinés dans la permance de l’UDPS, du cadre de l’UNC tué à Kinshasa et même le refus d’inhummer dignement notre grand leader Etienne Tshisekedi aient été foulés au pieds par nos camarades, le Pionnier de la Réunification conclut que Dieu a voulu juste montrer aux congolais ce qui en réalité se trouvait dans leurs coeurs.

“En effet, on aurait peut-être connu des choses encore plus graves” a dit notre Chef.

De ce qui précède, voici le message de Son Excellence MBUSA NYAMWISI :

“J’appelle tous les congolais épris de justice, qui veulent vivre le changement et qui veulent participer à la noble lutte au bout de laquelle Dieu donnera certainement au Peuple la victoire de se joindre à nous et soutenir FAYULU.

Cet appel ne se limite pas aux membres des partis, mais est adressées aux congolais de partout et à tous les hommes de bonne volonté, où qu’ils soient, qui veulent voir enfin la RDC césser la risée du monde, mais deviennent un état libre, puissant, stable et propère au coeur de l’Afrique. Je m’adresse aux jeunes: cette lutte est pour votre avenir. Aux femme: ce combat est celui de vos droits, de votre liberté, du renforment de votre contribution à l’essor de la Nation qui est étouffé depuis des décenies. Cet appel va vers les Mouvements, citoyens, les organisations de la société civile, les fonctionnaires de l’Etat, les journalistes, les médecins, les infirmiers, les enseignants, les familles des policiers et des militaires, les milliers de chômeurs, les déplacés de guerre, les réfugiés, les artistes, les sportifs, les artisans, les agriculteurs, les pécheurs, les hommes d’affaires, les étudiants, les chrétiens qui ont enfin l’occasion de placer un vrai frère à la tête du pays…venez car ce ne sont pas les étrangers qui vont luttet pour le changement à notre place.”

Enfin, à propos des candidats députés nationaux et proviniaux qui peuvent encore le faire, le visionbaire du parti a recommendé d’ajouter , si possible, la photos de FAYULU sur leurs affiches.

Fait à Kinshasa,

Le 14 novembre 2018.

Pour la Présidence du RCD/K-ML

Jean-Louis Ernest KYAVIRO MALEMO

Porte-Parole de Son Excellence le Président MBUSA NYAMWISI.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*