Sud-Lubero: Vol de 125 chèvres par des rwandophones à Kalevya

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

FORCES VIVES DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

COORDINATION DE LA SOCIETE CIVILE DU TERRITOIRE DE  LUBERO

NOYAUX DE LA SOCIETE CIVILE DES  GROUPEMENTS TAMA ET ITALA  AU SUD-OUEST DU

TERRITOIRE DE LUBERO

Tél. : 0991836557, 0993486283, 0891150642

E-mail : sociluit2014@gmail.com, aisekanendu@yahoo.fr

                                                                                Luofu, le 08/03/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE N°05/FV/SOCIV/G/TA-IT/2016

Concerne : Situation territoire de LUBERO, province du Nord/KIVU en République Démocratique du Congo.

Les auteurs des vols et pillages des bétails de la population de KALEVYA doivent être amenés à la lumière de la loi.

La société civile des groupements TAMA et ITALA au sud-ouest du territoire de LUBERO, dénonce avec force les vols et pillages commis à l’aide de violence, dans le village de KALEVYA, situé dans la localité KATIRI, Groupement ITALA, environ 30 kilomètres de la cité de Kirumba, au sud-ouest du territoire de LUBERO. Elle appelle le commandant des FARDC basé à MIRIKI de se dessaisir du dossier et de le transmettre le plutôt possible aux autorités judiciaires compétentes pour une justice punitive et réparatrice.

La dénonciation de la société civile des groupements TAMA et ITALA se fonde sur les faits suivants :

En date du 25/2/2016, autour de 14 heures, dans le village de KALEVYA, 125 chèvres ont été pillés par des personnes munis des lances et des tranches d’arbres, parlant la langue KINYARWANDA. Ces gens ont fait fuir les propriétaires de ces chèvres qui les faisaient brouter  dans le parage dudit village, avant de s’en accaparer toutes et se volatiliser dans la nature.

En date du 26/2/2016, une enquête sérieuse a été ouverte par le commandant des FARDC basé à KALEVYA accompagné  par des victimes et trouvèrent une partie de ces chèvres dans le village de KYUTO   situé environ 7 kilomètres au nord du village de KALEVYA. 7 chèvres ont été retrouvées entre les mains des FARDC basées à KYUTO et 33 entre les mains des membres de la communauté HUTU, notamment : le révérend pasteur TUSENGE MIRAMA, BISENGI,SORE, BARANZARIKA… avant de les remettre aux propriétaires.Ces auteurs de vols et pillages ont été conduits manu-militari devant le commandant des FARDC basé à MIRIKI ce même jour, où ils ont avoué que le nombre des chèvres restant est encore gardé à KYUTO par leurs membres et ces mêmes bourreaux ont  reconnu Jean-Marie KACHANDAZI comme leur chef de bande.

Lubero_Map

Notre structure, exprime son indignation face :

au délai que les bourreaux viennent de passé sans avoir été présenté devant l’autorité judiciaire compétente ;

à l’impunité des certains auteurs et Co -auteurs de vols et pillages continuent à jouir de liberté et menacent la paix des victimes.

Eu égard à tout cequi précède, la société civile des groupements TAMA et ITALA recommande ce qui suit :

A l’officier du ministère public du parquet militaire détaché à KANYABAYONGA :

D’ouvrir une action publique contre tous les auteurs et co-auteurs des vols et pillages en vue de faire valoir des victimes ; les  dommages et intérêts aux préjudices subis ;

D’arrêter sans délai le commandant des FARDC basé à KYUTO pour recel de vol.

Au commandant des FARDC basé à MIRIKI :

De se dessaisir du dossier et sa suite de transmettre le dossier à l’autorité compétente.

Au BARZA intercommunautaire du nord/KIVU :

De sensibiliser les membres des communautés sur le respect des droits de la propriété. 

Aux organisations des défenses des droits de l’homme :

D’accom pagner les victimes de ces vols et pillages aux instances judiciaires en vue d’obtenir réparation et d’enquêter sur d’autres violations perpétrées dans les groupements TAMA et ITALA dans différentsconflits.

Au gouvernement provincial du nord/KIVU :

De donner des moyens nécessaires à la justice pour diligenter une chambre fauréenne en vue de punir ces auteurs des vols et pillages de façon exemplaire pour éviter les recours permanents au lynchage et à la vengeance et la  justice privée qui sème la haine entre les communautés.

Pour la société civile des Groupements TAMA et ITALA

 

Adolphe KALIVULIGHO                      Aisé KANENDU

                         President                   Rapporteur et porte-parole

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*