Torture de Mr. KAPEPULA par l

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
 ASADHO/KATANGA
Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme                                                      
African Association for the defence of Human Rights
                                             
COMMUNIQUE DE PRESSE N° 004/2009
 
Monsieur Mulumba Kapepula, agent de la SNCC, entre la vie et la mort de suite des tortures par les agents de l’ANR/Katanga
 
L’Association africaine de défense des Droits de l’Homme, section du Katanga, en sigle ASADHO/Katanga est très vivement préoccupée de la dégradation de l’état de santé de M. Mulumba Kapepula, agent de la Société Nationale des Chemins de fer, SNCC, torturé par les agents de l’ANR (Agence Nationale de Renseignements).
En effet, il nous revient que M. Kapepula a été enlevé ce 16 mars 2009 aux environs de 18 h00 au restaurant Chez Nazem, angle des avenues Lumumba et Kimbangu dans la commune de Lubumbashi et transporté à bord d’une voiture non autrement identifiée par 5 agents de l’ANR, au motif que lors du rassemblement des agents SNCC au siège même de cette société étatique en date du 16 mars 2009, il aurait déclaré qu’il n’était pas d’accord avec le Président de la République qui avait octroyé une trop forte récompense aux joueurs de l’équipe nationale de football, les léopards, qui venaient de remporter la première édition du Championnat d’Afrique des Nations de football réservé aux joueurs locaux, alors que des travailleurs des entreprises publiques comme ceux de la SNCC ne touchaient pas leurs salaires depuis 36 mois.
 
Conduit à la direction provinciale de l’ANR/Katanga, Monsieur Kapepula aurait été très sérieusement torturé, fouetté, puis branché au courant électrique et connaîtra la strangulation de ses organes génitaux durant toute la nuit du 16 mars 2009 par les agents de l’ANR et de la Police Nationale Congolaise (PNC), traitement qui a sensiblement détérioré son état de santé. Ainsi, il aurait vomirait et urinerait du sang et ne serait plus à même de s’exprimer. Il est même privé de toute visite.
Face à la dégradation continue et sensible de son état de santé, il a d’abord été confié au médecin traitant de l’ANR, puis transféré ce mercredi 18 mars 2009 à la polyclinique Flora où il est soumis à des soins intensifs. Il est gardé par des policiers et certains agents de l’ANR qui interdisent toute forme de visite, même celle de son épouse.
 
L’ASADHO/Katanga craint extrêmement pour sa vie et exige que ses tortionnaires soient déférés en justice afin de répondre de leurs actes de barbarie.
 
Eu égard à tout ce qui précède, l’ASADHO/Katanga recommande :
 
      Au Président de la République :
 
De faire cesser ces abus graves des droits de l’homme commis par les agents des services de sécurité qui dépendent de la Présidence de la République pour ne pas paraître protéger les auteurs des violations des Droits humains
 
         Au Procureur Général :
 
De se saisir d’office et ouvrir une instruction judiciaire contre les agents de l’ANR et de la PNC, auteurs de ces arrestation arbitraires, détentions illégales et tortures graves  
 
      A l’Administrateur de l’ANR :
 
De s’abstenir de faire obstruction à la justice en se réservant de protéger ses agents, auteurs des violations des Droits de l’Homme.  
      A la victime : 
D’introduire par écrit une plainte pour arrestation arbitraire, détention illégale et tortures auprès du Procureur Général contre ces agents de l’ ANR et de la P NC. 
 
                                                                                             Fait à Lubumbashi, le 18 mars 2009
                                                                                                          ASADHO/Katanga
                                                                                             E-mail :asadhokat@ic-lubum.cd
                                                                                    Blog: asadhokat.blogs.continentalnews.fr
                                                                                      Tél: + 243 99535149, + 243 81 4709184
Mis en ligne par Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*