Tshipasa se rabat sur les non

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Rejeté par la base du Nord Kivu,Tshipasa se rabat sur les non élus fondateurs de la COFEDEC
Après une tournée peu fructueuse au Nord Kivu où il espérait trouver des images à faire valoir auprès de ses paires de l’AMP pour contredire les accusations portées contre lui sur la gestion totalitaire du parti, le Président Venant Tshipasa, constatant que le montage à fabriquer sur base des signatures de présence innocemment récoltées à la ferme de Kanyambi en territoire de Lubero, était facile à dénicher, vient de se rabattre sur quelques non élus fondateurs du parti et fonctionnaires de l’Etat, résidant à Kinshasa pour qu’au nom de leur province d’origine n’ayant aucune base, ils continuent l’œuvre de dénigrement et d’humiliation des députés et rehaussent une cote de popularité imaginaire du tout puissant Président.
En effet, le Président qui, concrètement, a utilisé toutes les radios communautaires de Butembo, Kanyabayonga et les environs pour démontrer que ses députés dont Pierre PAY Pay ne furent que des va nu pieds fabriqués par lui, n’a pas trainé de recevoir la réplique de certains d’entre ceux-ci sur les mêmes antennes pour informer qu’en fait c’est ce Président qui est le produit d’un assemblage et des dons de plusieurs amis, surtout de son ethnie qu’il dénigre désormais. L’on se souviendra que s’adressant aux puissants hommes d’affaires de Butembo qui gagnent un rond au prix de la sueur, il leur disait avec l’arrogance d’un Ministre aux Affaires Foncières de la transition que le parti politique produit beaucoup plus que les usines qu’ils s’époumonent à créer.
Et d’ajouter que cet homme qui s’autoproclame aujourd’hui le plus riche peut être du pays, n’est qu’un produit forgé de toutes pièces, par conséquent démontable.
D’ailleurs toute la population kinoise et même congolaise n’a pas besoin de loupe pour repérer comment et quand ce potentat serait devenu ce qu’il est.
C’est dans ce cadre que, cherchant une autre tribune après les échecs de Goma, Lubero et Butembo pour tromper l’opinion et faire admirer sa prétendue grandeur financière, ce parvenu a utilisé quelques fondateurs du parti, malheureusement fonctionnaires de l’Etat, gonflés par une qualité juridiquement incompatible de fondateur de la COFEDEC. Tout ceci pour démontrer à travers Forum des As du 17 mars dernier à l’opinion kinoise qui connait peu sur le poids réel des unes et des autres figures de proue de la COFEDEC, qu’il est le créateur de tout ce qui bouge dans ce parti.
Voici en quatre points ce que pense l’Honorable LUSENGE BONANE nommément cité dans l’action engagée par certains fondateurs du parti non originaires du Kivu poussés par le couple TSHIPASA-MAPERA : 
1.      A notre connaissance le Député est le porte parole du peuple et donc de sa base. Les revendications soulevées par les Députés méchamment cités sont donc celles de la population du Nord Kivu qui a produit, seule, six Députés sur les huit siégeant à l’Assemblée Nationale pour compte de la COFEDEC. Cette province est donc la principale base du parti. Pour prouver son soutien aux revendications des députés, cette population est en train de bouder le Président National qui s’y est rendu seul et s’est mis à humilier à travers ses propos d’abord les élus et après toute la population Nande de la province et même celle de Goma suite à l’accueil froid lui réservé.
2.      L’intervention des quelques fondateurs de la COFEDEC originaires des provinces n’ayant pas produit de député est nulle et de nul effet par rapport à la fonction du député.
En effet ces fondateurs qui ne siègent pas au Directoire National et ne connaissent rien de ce qui se passe, ont été recrutés en 2003 pour répondre à leur demande de promotion par le Ministre des Affaires Foncières uniquement pour remplir les cases de représentativité provinciale exigée au parti par la loi qui en même temps était violée concernant le caractère apolitique du fonctionnaire de l’Etat.
Nous nous engageons ce jour à dénoncer tant au niveau du Ministre de la Fonction Publique que du Pouvoir Judiciaire lesdits fonctionnaires parmi lesquels Mme Rose ZAMBOLI, Mme KAVIRA MAPERA, Mr ILUNGA BEYA Théodore, Emile ESAMBA LUUBELA, Muller MUYEYE qui se sont imprudemment dévoilés fondateurs d’un parti politique sans oublier le Secrétaire Général aux Mines Pascal Muhindo SONGE LUYEYE.
 
3.      Les fondateurs non originaires du Kivu et non membres du Directoire National, doivent soutenir l’expression libre et la demande de la tenue d’un congrès au lieu d’aider à la création autour de Kavira MAPERA d’un dictateur à son service et de tenter de terroriser les députés et ce, pour mériter davantage des petits postes de conseiller comme si cela ne provenait de l’existence des députés qu’ils insultent. Ils doivent plutôt aider à répondre aux questions ci après : Pourquoi la Ministre MAPERA doit elle retenir pour elle les émoluments du Député MATAYO qui est pourtant très malade ? Pourquoi le parti doit-il abandonné le poste d’ADG de la COHYDRO et garder le seul poste du Ministère de la Culture et des Arts au lieu des deux postes? Pourquoi prendre des décisions sans consulter ni les députés ni le Directoire ? Où sont partis les autres membres du Directoire tels qu’Achille LUKAMA, Jacqueline BISIMWA, Basile SOY FUMU qui ne réapparait que dans votre document et pourquoi ? Pourquoi toujours humilier les Députés source du pouvoir ? Que fait le parti pour faciliter la production des sièges dans toutes les provinces du pays ?
4.      L’Honorable KALIMUMBALO fut nommé Directeur Général de l’ISC/Goma en 1993 grâce à feu le Vice Ministre de l’ESU KASESO et non pas grâce à Mr TSHIPASA, responsable, à l’époque, d’un atelier mécanique (ABOKIN) et qui n’avait jamais exercé une fonction officielle jusque là. Devenu président de parti longtemps après grâce et en lieu et place de KALIMUMBALO, et puis grâce aussi au soutien de beaucoup des financiers qui ont adhérés et aux cotisations de tous les membres, Mr TSHIPASA ne pouvait que signer les listes et déposer pour tout le monde la caution qui ne venait pas de sa poche privée.
 
Honorable Lusenge Bonane, Député National de la COFEDEC
Kinshasa
© Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*