Semulikikaruruma00

Un bandit Fardc dénoncé par une prostituée est abattu à Karuruma

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Une prostituée de Karuruma fait parler positivement d’elle pour le grand service qu’elle a rendu à la communauté en dénonçant un officier militaire Fardc qui s’était refugié chez elle après avoir attaqué et pillé un convoi des voitures des commerçants qui partaient pour Kampala (Ouganda).

Samedi 25 septembre 2010, vers 10heures, deux voitures avec passagers à bord en provenance de Butembo pour Kasindi ont été la cible des coupeurs de route qui leur avaient tendu embuscade à KARURUMA, Chefferie des Bashu, Territoire de Beni, sur l’axe Kyondo-KASINDI, à environ 90 km-Sud Est de la ville de Beni. Les assaillants identifiés comme militaires de la 18ème Brigade-FARDC avaient intercepté les deux voitures avant de déshabiller tous les passagers à bord, les laissant nus comme des vers de terre, avant de leur ravir sommes colossales d’argent, matières précieuses, portables, bijoux et vêtements. Tous les passagers ont été passés à tabac, trois s’en sont tirés avec des graves blessures dont deux poignardés au bras et un au dos. Les assaillants, après leur forfait, s’étaient rétractés en plein parc abandonnant leurs victimes dans leurs costumes d’Adam. Celles-ci ont poursuivi leur route sous cet état jusqu’à atteindre le Bac à la rivière Semuliki où des bons samaritains émus par leur triste sort leur ont trouvé quelques étoffes pour servir de cache-sexe.

 Semulikikaruruma00

         Aperçu de la rivière Semuliki

Le soir après, l’incident, un officier FARDC porteur de deux grades sur ses épaules (celle de Sous-lieutenant et de Major) s’est infiltré chez une prostituée du Village de Karuruma où il a sollicité un abri pour sa cachette. Cette patriote, après l’avoir mis en confiance qu’il était en lieu sûr, est allée le dénoncer à la police locale qui est arrivée pour l’appréhender vers 2h00 du dimanche matin. L’Officier surpris de ce qui lui arrivait n’a pas voulu se rendre. Il a opposé une résistance farouche à la police, tirant de l’intérieur de la maison plusieurs coups de feu en direction des policiers pour les faire fuir et se frayer un chemin. Les policiers qui étaient en bonne position décidèrent alors de répliquer à ses tirs. Durant cet échange des tirs, le bandit Fardc reçu une balle dans la poitrine et succomba sur le coup. Parmi les effets qu’il détenait on a dénombré 10 téléphones, plusieurs bijoux, 1300 dollars et un lingot d’or. A en croire la brave compatriote qui l’avait dénoncé, cet officier se présentait comme Major Fardc et comme le Chef de la bande qui était en mission de pillage des voitures sur l’axe Karuruma-Kasindi.

Pour cet acte de patriotisme, les habitants ont apprécié le courage de la prostituée à qui ils ont jeté des fleurs pour la première fois, allant jusqu’à lui demander de refaire cet acte de bravoure dans l’avenir ! Pour sécuriser le pays, l’apport de chacun est nécessaire. Pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine, la population de Beni-Lubero a une deuxième preuve que l’insécurité qui endeuille la région est l’œuvre des militaires Fardc et non des milices tribales locales comme l’avait dit le Président Joseph Kabila lors de son passage à Butembo. 

Obède Bahati

Beni

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*