Un député de Lubero accusé moins agé pour etre élu

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
 Le Député Provincial du Nord Kivu NZANGI MUHINDO BUTHONDO est accusé par  Monsieur Faustin MATSORO, Patron du VIP Hôtel Goma, membre de première heure du RCD-Goma et candidat malheureux aux élections législatives de 2006.  Notez que l’accusé et l’accusateur sont tous originaires du Territoire de Lubero où tous les deux étaient candidats à la députation provinciale pendant les élections burlesques de 2006, de triste mémoire.
                                         
                     Député Nzangi Muhindo (25 ans?)                Mr. Faustin Matsoro (age?)
Le député Nzangi du Mouvement Social pour le Renouveau ( MSR en sigle) avait remporté haut la main les élections de sa circonscription électorale contrairement au candidat malheureux Matsoro.

 

Monsieur Faustin Matsoro vient de déposer une plainte au Tribunal de Grande Instance de la Ville de Goma contre l’Honorable député provincial Muhindo Nzangi Buthondo. Selon cette plainte,  l’ Honorable Député Nzangi avait usé de faux documents d’identité  pour justifier son âge d’éligibilité à la députation provinciale. Pour Mr Faustin Matsoro, Nzangi était élu  député alors que son âge été inférieur à l’ âge recommandé par la constitution et la loi électorale congolaises.  Nzangi aurait eu seulement 23 ans lors des législatives provinciales de 2006, deux ans de moins que les 25 ans requis. Ainsi l’ Honorable est accusé de faux et usage de faux documents d’identité.
 
Selon les proches de l’Honorable Député Nzangi,  le plaignant Faustin Matsoro aurait utilisé ses relations personnelles pour avoir accès aux archives d’une institution scolaire où l’Honorable Nzangi avait étudié. Selon ces archives scolaires, le Député Nzangi aurait eu seulement 23 ans en 2006. Aujourd’hui, il aurait 25 ans, l’âge requis pour être député.
 
Ce procès tant attendu en Territoire de Lubero où le jeune député Nzangi est très populaire parmi les jeunes universitaires pour ses prises de position courageuses contre une nouvelle guerre au Nord-Kivu et en R.D. Congo, traitera d’une question difficile en R.D. Congo. Les congolais connaissent-ils leur âge ? Avec une administration publique inexistante depuis des décennies, les congolais n’ont pas d’âge fixe. Ils changent de nom et d’âge selon le besoin qui se présente. La plainte de Faustin risque ainsi d’ouvrir la mystérieuse boite de Pandore qui contient tous les maux de l’administration publique congolaise. Tant mieux si les juges de Goma peuvent la refermer en temps avant que son contenu  n’emporte l’accusé, l’accusateur, et les juges.
.
On se rappelle comment la question de la double nationalité en R.D. Congo avait été vite refermée sine die par Vital Kamerhe pour sauver le palais et les pages de la cour. Qu’adviendra-t-il de la question de l’âge des élus et des mandataires de l’Etat  le 4 novembre prochain à l’issu du procès du jeune député faussaire de Lubero ? S’il y a une loi sur le minimun d’age requis, y en a-t-il aussi sur l’âge limite au-delà duquel un mandataire senile doit rendre le tablier? Que dit la loi congolaise? 
.
 Mr.Faustin Matsoro pourrat-il retrouver par le procès de l’âge le fauteuil de députation provincial qui lui avait échappé  par le procès des urnes ? Les Juges de la ville volcanique de Goma sauront-il gérer l’éruption de ce nouveau volcan de l’âge que Faustin Matsoro vient de réveiller ? Les archivistes jubilent déjà car Faustin Matsoro vient de leur donner une passe ou « une boule » comme disent les jeunes. 
 .
Umbo Salama
Butembo
Beni-Lubero Online 
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*