Un Policier attaqu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Ce dernier temps à Beni, on observe une recrudescence de l’insécurité qui plonge la population dans une psychose de peur difficile à gérer. Les bandits en mains armées et les braquages sur les rues et les avenues de Beni refont surface. Ce qui est plus inquiétant pour la population est que même les agents de l’ordre ne sont pas à l’ abri de ces attaques. C’est donc le système sécuritaire de la Ville de Beni qui est sous test par des bandits dont la vraie identité n’est pas encore connue
 
Le dernier cas de braquage en date est celui qui se produit le mardi 15/01/2008 dans la Commune Mulekera à Beni où des bandits armés ont attaqué un agent de la Police Nationale Congolaise voulant lui ravir son arme. Grâce à la vigilance du policier et après échange des tirs qui ont réveillé les paisibles habitants du quartier, le policier a réussi à disperser les malfrats. Heureusement que ce braquage n’a pas causé d’autres dégâts à part la peur de la population qui se pose des questions.
Après des investigations policières certains de ces bandits ont été déniché et sont incarcérés dans la prison de la Commune Mulekera où ils méditent sur leur sort. Bon nombre d’observateurs se posent des questions concernant cette arrestation estimant que l’autorité communale devrait conduire ces délinquants devant l’auditeur militaire qui est, selon la loi, chargé de poursuivre des cas pareils.
 
Un autre cas de banditisme a eu lieu au Nganda Bercy où des bandits accompagnés d’enfants de moins de 12 ans, ont volé des chaises en plastique. 24 de ces chaises ont été retrouvé grâce à la police. Les enquêtes seraient en cours pour dénicher les auteurs de ce crime.
 
Ces cas interpellent tout un chacun pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Cette responsabilité n’est pas l’affaire de la police seule  mais de tous et de chacun. La securité d’une ville ou d’un pays est assurée quand la population collabore étroitement avec la police.  Beni ne peut se passer de cette collaboration si elle veut retrouver son calme d’antan de ville bénie par Dieu !
 
Cédric MOKUKU
Beni
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*