Une délégation du PPRD lapidée à Rutshuru

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le PPRD, Parti Politique du Président sortant Joseph Kabila, a du mal à se réconcilier avec la Province du Nord-Kivu qui fut en 2006 une de ses bases solides. A l’origine du désamour, l’alliance de Joseph Kabila avec le Rwanda et le CNDP qui occupe la province du Nord-Kivu dans la terreur contrairement à ce que Joseph Kabila avait promis, à savoir, le rapprochement avec le Rwanda pour avoir la paix. Comme cet accord des dupes n’a jamais été dénoncé, en dépit de cris d’alarmes des populations du Nord-Kivu, le Président Joseph Kabila, le PPRD, le CNDP qui s’est rallié dernièrement à l’AMP sont logés à la même enseigne. Personne n’en veut au Nord-Kivu à part bien sûr ceux qui se nourrissent du régime en place. 

Ce désamour vis-à-vis du PPRD s’est manifesté par un jet des pierres le mardi 8 Février dernier à une forte délégation avec en son sein quelques hauts cadres du régime en place tels le Ministre Mashako Mamba de l’Education et le Député National, SEKIMONYO. 

Cette délégation venait de participer au conclave du PPRD tenu à Goma sur leurs stratégies de la prochaine campagne électorale. Arrivée à Rutshuru, cette délégation a organisé un meeting public. Quand un membre de la délégation a appeler les participants à voter pour Joseph Kabila et à dire que le PPRD reste le seul parti qui représente les aspirations du peuple congolais, le Rubicon était franchi. La protestation a commencé et un jet des pierres s’en était suivi en direction de la délégation. Les cadres du PPRD se sont précipités dans leurs Jeeps aux vitres fumés pour vider les lieux sans conclusion de leur meeting public. 

Selon une source de Rutshuru, les participants au meeting s’attendaient à un message de condoléances à la population qui continue de souffrir de l’occupation du CNDP/Rwanda et à un projet de sécurisation de la région. Mais, l’arrogance et le triomphalisme qui caractérisent le régime au pouvoir en faisant fi de la souffrance des populations du Nord-Kivu, et de tout l’Est de la RDC sont insupportables par la population. 

Le message des populations du Nord-Kivu est clair. Le Président Joseph Kabila, son épouse la Première Dame, et maintenant ses ministres et députés viennent tous d’être la cible d’un jet des pierres au Nord-Kivu à quelques mois des échéances électorales. Le peuple veut un changement concret mais pas de promesses trompeuses ! A bon entendeur, salut ! 

Correspondance Particulière de Rutshuru 

©Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*