UNE DENTISTERIE MODERNE A LUKANGA

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Beni-Lubero est encore une fois béni par l’ouverture d’une dentisterie moderne. Celle-ci est la première à être ouverte en Afrique Centrale et plus précisément au Congo-Kinshasa. Elle est ouverte par l’Association pour la Solidarité et la Médecine Odontalgique (ASMO).
                   
Brève Histoire de l’ASMO
L’Association pour la Solidarité et la Médecine Odontalgique (ASMO) est née en Yougoslavie après la Seconde Guerre mondiale. En effet, trois volontaires italiens ─ dont un s’ajoutera plus tard ─, éprouvant la compassion envers les prisonniers libérés, ont trouvés mieux de s’investir dans la médecine odontalgique pour leur venir en aide. Ces volontaires ont vite trouvé que leur secours pouvait aller au-delà des frontières de la Yougoslavie. C’est ainsi qu’ils ont mis sur pied une association au service d’un plus grand nombre des pays du tiers-monde. Tout au début, ils allaient avec tous les matériels possibles. C’est après avoir constaté la peine pour le transport de tout cet équipement qu’ils ont jugé bon d’ériger des Centres pour les soins odontalgiques à travers le monde.
.
Actuellement l’ASMO se retrouve éparpiller à travers le monde. Elle s’est déjà implantée dans 15 pays qui sont :
Afghanistan – Asie
Albanie – Moyen-Orient
Bosnie – Europe
Brésil – Amérique Latine
Cap Vert – Afrique
Cuba – Amérique Latine
Congo (RD) – Afrique
Erythrée – Afrique
Inde – Asie
Italie – Europe
Pérou – Amérique Latine
Sahraoui – Afrique
Somalie – Afrique
Tanzanie – Afrique
Uruguay – Amérique Latine
Notons qu’en République Démocratique du Congo l’ASMO s’est érigée dans la Paroisse Regina Cieli de Lukanga, dans le diocèse de Butembo-Beni au Nord-Kivu. Une équipe des travailleurs est déjà fonctionnelle depuis trois ans. Il s’agit des jeunes qui ont été intéressés à l’idée. Ils sont formés périodiquement et y sont engagés après cette formation.
.
Un mot sur la Paroisse de Lukanga
.
La Paroisse de Lukanga est bien connue dans Beni-Lubero. Elle a connu la présence italienne depuis une quarantaine d’année. Cette présence a incité la population au développement. L’Abbé Giovanni Piumatti ─ un passionné du développement ─, longtemps Curé de la dite paroisse avait initié un bon nombre d’activités pour appuyer le développement de la contrée. Parmi ses œuvres mises sur pied citons en passant « l’Article 15 » et le « Tuungane ». Il a, de commun accord avec l’Evêque du lieu, Feu Monseigneur Emmanuel Kataliko, signé un jumelage entre le diocèse de Noto en Italie et celui de Butembo-Beni.
.
L’ASMO de la Yougoslavie à Lukanga.
C’est pendant ses vacances en Europe que Monsieur l’Abbé Giovanni Piumatti a fait connaissance de Marina une amie à la femme de Monsieur Fabrice, un quatrième volontaire après les trois pionniers de l’ASMO. Sans tarder, cette dernière a rendu compte de l’activité de son mari. Voila ce qui a donné des idées à Monsieur l’Abbé Giovanni de présenter une demande pour l’Afrique. Les contacts avec Monsieur Sergio, docteur dentiste et membre de l’ASMO ont alors facilité l’acceptation du projet. C’est ainsi qu’en février 2004 que l’ouverture du tout premier Centre de l’ASMO au Congo Démocratique a été effective. Pour continuer à soutenir l’œuvre, les volontaires effectuent trimestriellement un voyage au Congo pour se rendre compte de l’évolution de cette œuvre.
.
Conditions d’adhésion
.
Les conditions d’adhésion ne sont pas assez compliquées. Il faut tout simplement :
– Avoir la volonté d’apprendre
– Apprendre gratuitement les leçons et accepter de travailler gratuitement
– Savoir lire et écrire
– Avoir des notions d’anatomie
– Accepter des partager ses connaissances odontalgiques aux nouveaux venus
Tarif approprié.
Le tarif est fait en rapport aux conditions de vie en campagne :
Pour arracher une dent, le prix varie entre 1,5$ et 2$.
Pour réparer une dent cassée, le prix varie de 2$ à 10$.
Le nettoyage des dents va de 0,5$ à 4$
La prothèse coûte 10$
La prothèse avec 2 dents coûte 12$
La prothèse avec toutes les dents coûte 20$
Toutefois ce prix varie selon le soin et le produit appliqués.
.
Quelques difficultés
.
Cette œuvre connaît quelques difficultés. Plusieurs ont été soulignées par l’équipe des travailleurs à l’ASMO. En voici les plus soulignées:
– Fuite des nombreux apprenants qui mésestimaient les leçons avant de les avoir affrontées. En fait, pour certains, les enseignements ne pouvaient pas être compliqués. A leur grande surprise, le niveau atteint celui de l’université, affirment les employés de l’ASMO.
– D’autres sont partis voyant que l’œuvre n’est pas rentable comme ils l’attendaient.
– Bon nombre des patients parcourent des longues distances pour atteindre le Centre.
– Le Matériel à utiliser est encore rare ou mieux inexistant sur les marchés de la place. Ceci pousse à entreprendre des voyages en Occident.
– Difficulté d’avoir du courant stable.
– Difficulté de payement malgré le tarif très réduit.
– Difficulté d’atteindre les régions environnantes suite au manque du moyen de déplacement.
.
Quelques souhaits de l’ASMO :
.
– L’ASMO souhaite une diffusion plus large car elle reste encore enclavée dans la Paroisse de Lukanga.
– Elle est prête à accueillir tous ceux qui ont des problèmes des dents.
– Elle souhaite une ouverture des centres de secours dans les régions presque éloignées de ce premier.
– L’ASMO veut se lancer dans l’éducation permanente plus élargie et souhaite qu’un bon nombre des gens la soutiennent elle l’aide à mieux se faire comprendre dans la région.
– Elle voudrait avoir des moyens d’autofinancement pour continuer à tourner quand les donateurs décideront d’en prendre distance.
– Elle veut, pour ce fait, avoir des bienfaiteurs tant locaux qu’étrangers pour continuer à soutenir cette œuvre sans but lucratif mais qui s’investit dans la promotion de la santé des beniluberois et de tous ceux qui voudraient y avoir des soins.
– L’ASMO voudrait avoir un moyen de déplacement pour atteindre un plus grand nombre des patients qui sont loin de ce Centre.
.
Conseil de gestion de l’ASMO
 .
                  
Le conseil de gestion est bien dosé pour faire marcher l’œuvre. Il est actuellement composé comme suit :
Président : Vahwere KASEREKA
Vice Président : Syasaka Ephrem
Comptable : Kaswera Françoise
Déplacement d’urgence : Kakule Mastaki
Technicien : Mbusa Masivi
Réception : Kasereka Muhindo
Enregistrement : Kakuru Brigitte
Rapporteur Extérieur : Pekos
Gardes : Gaspar et Maria
Conseillés : Abbé Giovanni Piumatti et Concetta Petrilighieri.
.
Le Centre n’est pas encore connu mais surprend tout le monde qui y entreprend une visite. Selon l’avis de ceux qui s’y sont faits soignés, le Centre est vraiment modernisé. Les appareils appropriés pour le travail y sont disponibles. La dent, une petite partie du corps humain mais qui fait très mal y est soignée sans beaucoup de peine. Elle peut être arrachée ou réparée ou encore remplacée par des prothèses à un prix très adapté, comme le démontre le tarif repris plus haut. En tout cas c’est une des activités dont notre région a besoin pour aller de l’avant. L’ASMO affirme avoir des portes toujours ouvertes pour tous ceux veulent venir la visiter et la comprendre davantage.
.
Fr. KAVUSA KASOKO Jean-Guillaume, a.a.
Butembo
Beni-Lubero Online
www.benilubero.com

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*