Une ONG se permet d

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Les conséquences de la crise institutionnelle qui frappe la R.D. Congo se font voir à Butembo, en Territoire de Lubero où une ONG locale sans aucun mandat de la population vient d’envoyer à l’ONU un inventaire établit en solo sur les dégâts commis en Territoire de Lubero par les FDLR.
.
Etablir un inventaire en solo n’est pas le problème qu’on reproche à l’ONG FOCV.. Mais se permettre d’envoyer partout au monde un tel rapport sans aucun mandat du peuple concerné n’est faisable que dans la jungle de la R.D. Congo où tout est possible, et où seuls ceux qui ont la force du canon ont raison. En effet quand les groupes maffieux arrivent à acheter l’ordre constitutionnel d’un pays à coups des dollars, tout devient permis. Ce qui se passe actuellement à Kinshasa et au Nord-Kivu démontre combien la R.D.Congo est actuellement sous une régime autocratique de pensée unique. Il suffit d’être un cacique du régime autocratique en place pour engager le pays dans des contrats léonins, vendre un territoire du pays, acheter la signature d’une loi au parlement, acheter la démission d’un élu du peuple, former à la hâte une ONG, créer une plateforme quelconque et recevoir en retour au nom d’un peuple silencieux ou mort des sommes colossales d’argent. La seule condition requise : respecter les règles de « l’opération-retour » et conjuguer le verbe « manger » à la manière des Mobutistes et de leurs héritiers Kabilistes : « Je mange – Tu manges – Tu manges- Je manges – Nous mangeons ». La troisième personne n’existe pas dans la conjugaison kabiliste.
.
L’ONG ci-dessus qui n’a qu’un acte notarié comme document légal, vient d’établir la facture des dégâts commis par les FDLR en territoire de Lubero. L’initiative est louable. Mais les réactions à son bilan sont multiples et vont dans tous les sens ! Les réactions portées à la connaissance de BLO déplorent pour la plupart le manque de collaboration dans l’établissement du bilan et son envoi aux institutions nationales et internationales sans aucune censure par des tierces personnes. Pourquoi établir en solo un bilan sur une question aussi sensible et au moment où les rwandais arrivent du Rwanda pour s’installer dans la région ( cas de la première colonie de peuplement rwandais en cours à Tongo dont nous ferons un reportage prochainement)? Les dégats des FDLR continuent ou ne font que commencer. Les recencer au quotidien c’est bien. Mais la publication de ses résultats doit être concertée.
.
D’après plusieurs sources, la facture-inventaire FDLR ci-dessous devait être remise ce week-end à Ban-Ki-Moon lors de son passage au Nord-Kivu. Si la mission a été accomplie, le Secrétaire Général de l’ONU serait déjà en possession d’une facture revue à la baisse. La question que tous se posent est de savoir à qui profite une facture qui à l’œil nu ne cadre pas avec la réalité vécue sur terrain ? La facture du FOCV ne peut que plaire à ceux qui devraient payer les dommages et intérêts de 13 ans des massacres, des violences et mutilations faites aux femmes, destructions méchantes des maisons et autres infrastructures, etc.
.
L’ONG FOCV mérite les encouragements pour l’initiative mais des vifs reproches pour être parti vite à la besogne et en solo. Pour apaiser les esprits, l’ONG devrait présenter sa méthode de récolte des données, décliner toutes les preuves de ses chiffres que plusieurs personnes trouvent arbitraires. Bref, les beniluberois demandent un débat sur la facture FDLR ! Cette facture couvre-t-elle les dégâts du RCD-Goma, du TPD, du RUD, des Fardc, etc.
.
Le Congo, particulièrement le Nord-Kivu, est actuellement sous domination rwandaise parce que certains de ses enfants ont choisi en catimini de vendre leurs âmes à Lucifer au point qu’ils ne peuvent pas faire marche en arrière sans mourir. Il suffit de voir ce qui arrive à Vital Kamerhe… Revoir à la baisse les dégâts de la guerre d’occupation en territoire de Lubero serait emboiter le pas au Gouvernement de Kinshasa qui a choisi de cracher sur six millions de victimes congolaises en accueillant en son sein leurs tueurs et criminels de guerre sans aucune contrepartie.
Beni-Lubero Online
                                       ================================================
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONCO
PROVINCE DU NORD-KIVU
Butembo, le 26 février 2009
FIGHR AND OTHER CATASTROPHE’S N° F.O.C.V/04/C.A/BCB/NK/R.D/2009
F.O.C.V/O.N.G-D
ACTE NOTARIE N° 146/2008
Transmis copies pour information à :
Sa sainteté le pape au VATICAN/ Rome
Son Excellence le président de la R.D.C à Kinshasa
Excellence le 1e ministre du gouvernement Congolais
L’honorable président du Sénat à Kinshasa
L’honorable président de l’Assemblée de la R.D.C.
Monsieur le représentant des nations Unies en R.D.C
Son Eminence l’Archevêque du diocèse de Butembo Beni à Butembo
Monsieur le chargé de droits de l’homme en RDC à Kinshasa
Son Excellence le gouverneur du Nord Kivu à Goma
L’honorable président de l’assemblée provinciale du NK
Monseigneur l’Evêque du diocèse de Butembo Beni à Butembo
L’administrateur de la MONUC/ Butembo à Butembo
Monsieur le chargé de droits de l’homme MONUC/Butembo
L’administrateur du territoire de Lubero à Lubero
Monsieur le chef de la chefferie des Bamate à MABONO/MAMBASA
Monsieur le chef de la chefferie de Batangi à MBINGI
Monsieur le chef de groupement Tama à LUOFU
Monsieur le chef de groupement Itala à LUOFU
Monsieur le chef de localité Lepya à MBUGHAVINYWA/Buseka
Monsieur le président de l’union de cultivateurs de Quinquina (U.C.Q.) à MBUGHAVINYWA
Objet : Revendication de droits, les biens pillés voire abîmés et les gens tués par les F.D.L.R et INTIRAHAMWE en Territoire de Lubero
Au Secrétaire Général des Nations Unies à New York,
Au Chargé de la communauté Internationale, de la République du RWANDA
et du Président du RWANDA à KIGALI
Respectueux Messieurs,
Le comité de l’O.N.G. F.O.C.V vient auprès de votre majesté présenter l’objet mis en exergue.
Etant donné que notre organisme travaille pour le développement dans le cadre Agro-pastoral et sécuritaire pour la défense de droits de l’homme, nous F.O.C.V, tenons à vous rappeler vos responsabilité telles que soulignées dans la lettre Rev./02/V.P/G.T/R.D.L/L.S/ 2008 écrite à MBUGHAVINYWA en date du 10 Mars 2008 par nommé Barthélemy KAMBALE MWANAMANZI réclament les droits du peuple malmené et longtemps massacré par les dit inciviques.
C’est pourquoi, étant tous égaux en droits et liberté devant la loi et comme indiqué dans la déclaration universelle des droits de l’homme à ses Art5 et 2 alinéa 1e , nous attendons impatiemment la restitution immédiate des biens de la Population innocente dont la misère avait été occasionnée par la communauté Internationale dès 1994 issue du Rwanda.
Voici, ce que nous revendiquons de votre part, il s’agit de :
14583 vaches, 75776 chèvres, 16554 cochons, 13784 moutons, 59022
poules, 4886 Dindons, 7495 canards, 11082 lapins, 26944 cobayes,
– 51 770 wax 7807 blouses, 13876 pantalons, 5272 vestes, 6971 chemises,
5760 habits des enfants, 6017 draps, 5116 blanquettes, 3650 matelas, 5618 paires de
Souliers, 6106 mallettes ;
– 16 060 casseroles, 9 979 cuvettes, 5 971 assiettes, 981 plastics, 2973 bidons, 3608 Assiettes, 981plastics, 2973 bidons, 3608 houes, 30 100 machettes, 3656 poste Radios, 2268 maisons incendiées ;
– 267 682 sacs de denrées alimentaires avec 43 555,5 dollars américains,
– plus de 2198 femmes violées et 630 morts assassinés.
Ça c’est d’abord pour ceux qui sont bien identifiés, mais la lourde tâche des enquêtes continue. A cela s’ajoute FUSO brûlée et deux hommes récemment tuées…
Ainsi, comme le F.O.C.V s’adresse à l’autorité compétente au niveau mondial, et conformément à l’Art 28 de la constitution de notre pays, la R.D.C, nous espérons à une suite favorable endéans tout au plus trois, mais car le peuple n’attend que ce que manifeste l’autorité, dit-il pour agir!
Nous vous souhaitons bonne exécution et comportement de bon père de famille. Bon succès durant votre mandat.
Merci davantage.
Pour le C.A de F.O.C.V
PERRY MUHUMIRA Samuel, président
Mlle NYAVINGI Des anges, Le chargé de catastrophes,
Katembo MUNGULIKA Faustin, L’administratif,
ENDA-NI-LUHI Eléazar, Ier conseiller
Approuvé par le Coordonnateur.
.
Correspondance particulière de Lubero
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*