Venant KIPASA Parle de sa Relation avec Mr. Pay-Pay et le DCF-Nyamwisi

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Monsieur Venant Kipasa est Ministre des Affaires Foncières et Député élu de la circonscription de Rutshuru. Il est Président de l’une des branches des partis politiques de la Démocratie Chrétienne Fédérale (DCF). Il se livre à Benilubero.com et parle de son alliance avec Pay-Pay, de son action au sein du gouvernement de Transition et des Nande.

Benilubero.com: Monsieur Venant Kipasa bonjour, quelle est en ce moment votre première préoccupation?

Venant Kipasa: Tout le monde a le regard vers les élections. Vous savez très bien que nous sommes à la fin de la transition et qui dit fin de la transition dit élections. Ce qui nous préoccupe en ce moment, ce sont les élections.

Benilubero.com: Donc en ce moment les problèmes fonciers du peuple sont jetés dans les oubliettes!

Venant Kipasa: Non.Ca me préoccupe au quotidien puisque c’est mon travail. Même si l’on prépare les élections on ne peut pas abandonner l’Etat.

Benilubero.com: Aujourd’hui à Goma les gens n’ont plus leurs parcelles à cause des ravages du volcan. A Kinshasa les parcelles sont spoliées par les dignitaires de l’Etat. Que faites-vous contre ces problèmes?

Venant Kipasa: Il y a près de deux mois le conseil des ministres avait décidé que l’on démolit les constructions anarchiques à Kinshasa, j’avais présidé la commission des chefs des divisions, après il y a eu la commission interministérielle présidée par le chef de cabinet du président de la république et enfin il y a eu l’arrêté interministériel créant la commission de démolition. Mon arrêté aussi désigne plus de 130 sites à démolir. J’ai tout laissé entre les mains du gouverneur de province qui est le président de la commission de démolition. Je crois que d’un moment à l’autre nous passerons à l’action.

Benilubero.com: Vous allez seulement démolir les maisons des indigents! Je ne vous crois pas capable…

VENANT KIPASSA: Non, non, non. Mon arrêté reprend tout ce qui est anarchique et les dignitaires sont souvent les plus anarchistes.

Benilubero.com: Serrez-vous en mesure de démolir les maisons des amis de Joseph Kabila et des autres chefs de guerre?

VENANT KIPASSA: Le chef de l’Etat lui-même s’est impliqué et a tout en main. Il m’appelle souvent pour savoir où l’on en est avec la démolition. Il tient à l’ordre, c’est pour cela que la réunion était présidée par son directeur de cabinet. Tout le gouvernement est impliqué dans cette destruction des constructions anarchiques.

Benilubero.com: Et comment êtes-vous devenu ministre?

VENANT KIPASSA: Je faisais l’opposition au régime de L. D Kabila ici à l’intérieur du pays. Je crois avoir réalisé deux ou trois interviews avec vous avant votre départ pour l’Europe. Vous avez certainement compris que c’est un véritable opposant qui parlait. Lors des accords de Lusaka, j’ai été parmi les 30 personnes qu’on a jugé bon d’associer à l’opposition politique et à la société civile. J’ai été aussi parmi les 13 personnes parties à Gaberonne au Dialogue Inter-Congolais avec l’ancien gouverneur de la banque nationale Pierre Pay-Pay et l’ancien gouverneur de province Kakule Mbahingana. Pour le quota de la composante opposition politique, je suis devenu ministre des affaires foncières représentant le Nord-Kivu.

Benilubero.com: A l’Est de la RDC et dans votre fief de Rutshuru c’est Joseph Kabila qui bat tous les records!

Venant Kipasa: Nous irons aux élections et nous verrons qui est célèbre et qui ne l’est pas.

Benilubero.com: Comme vous représentez le Nord-Kivu, qu’est-ce que les habitants de Goma peuvent espérer après la catastrophe de Nyiragongo?

Venant Kipasa: Je suis au courant de tout ce qui se passe à Goma. Je peux vous dire que j’ai interdit au conservateur des titres fonciers de signer l’octroi des grandes concessions à certaines personnalités. Les populations de Masisi et de Walikale sont venues me voir pour protéger leurs terres. J’ai demandé au conservateur des titres fonciers de Goma de créer des lotissements pour essayer d’aider la population qui avait perdu leurs maisons. C’est le Gouverneur Serufuli qui doit signer l’arrêté de lotissement. Je continue à régler certains problèmes de spoliation afin que la raison soit à qui de droit.

Benilubero.com: Comment expliquer qu’au Congo les parcelles d’habitation soient chères pendant qu’il y a des espaces vides?

Venant Kipasa: Les parcelles ne coûtent pas chères. Je viens d’une interpellation au parlement où les députés demandaient que l’on réajuste les prix. Nous avions déjà, avec mon collègue ministre des finances, réajusté ces prix car les parcelles au Congo coûtent plutôt presque rien. Les revendeurs taxent cher car tout le monde veut habiter au centre ville. Je suis entrain de voir comment élargir la ville de Kinshasa, qu’elle soit moins étouffée.

Benilubero.com: Qu’est ce qui vous arrive à vous tous politiciens qui vantez vos oeuvres en ne parlant que de Kinshasa? Et en province alors?

Venant Kipasa: J’ai répondu à votre question sur Goma. J’ai été aussi à Lubumbashi, à Kananga. On ne s’occupe pas seulement de Kinshasa. Je viens de créer un lotissement à Matadi vers le pont Maréchal.

Benilubero.com: Ces lotissements seront votre fer de lance pour la campagne électorale?

Venant Kipasa: Non. C’est le ministre des affaires foncières qui crée les lotissements et non le Président de la DCF. Nous n’utiliserons pas ce que nous faisons pour la campagne électorale mais la population aura à apprécier si nous avons bien travaillé durant notre mandat.

Benilubero.com: Vous parlez de DCF, il y a une confusion entre DCF, CODECO, COFEDEC et j’en passe, depuis vos alliances!

Venant Kipasa: Non. Il n’y a pas de DCF-CODECO mais plutôt la DCF-COFEDEC et il y a la CODECO. La CODECO (Confédération des Démocrates Congolais) est la grande plate-forme électorale. La DCF-COFEDEC s’est alliée à d’autres personnalités très sérieuses et remarquables pour gagner aux élections. Il n’y a pas de confusion. On parle d’un autre DCF qui aurait existé dans l’une des localités du Nord-Kivu mais la DCF-COFEDEC avec nos alliés est partout dans la république.

Benilubero.com: Qu’a la COFEDEC par rapport à la DCF?

Venant Kipasa: La COFEDEC est la Convention des Fédéralistes pour la Démocratie chrétienne. Il y a eu plusieurs DCF et pour nous démarquer nous avons créé la DCF-COFEDEC afin de faire une distinction entre DCF Ngoma, Nyamwisi et les autres.

Benilubero.com: La DCF-COFEDEC est donc le parti politique de Venant Kipasa!

Venant Kipasa: Ce n’est pas le parti de Kipasa mais il est présidé par Kipasa. C’est le parti de quiconque y compris qu’il faut considérer les valeurs chrétiennes.

Benilubero.com: Et Kipasa s’est fait avaler par Pay-Pay pour accoucher de la CODECO?

Venant Kipasa: Non. Je ne me suis pas fait avaler. Nous avions organisé des congres de notre parti et nous avons bien jugé d’aligner Pay-Pay comme président de la république. Personne n’a avalé et personne ne s’est fait avaler. Pay-Pay est le candidat de tous les partis et c’est le congrès qui avait décidé.

Benilubero.com: Avez-vous suivi le congrès du PPRD, le parti de Joseph Kabila qui vient de se terminer en lui proposant d’être leur candidat?

Venant Kipasa: Nous avons été écœurés de constater que le jour de l’ouverture ils ont injurié monsieur Pay-Pay et E. Tshisekedi. Nous avons compris qu’ils redoutent les deux messieurs. Nous, nous sommes bien civilisés, nous sommes des personnalités bien éduquées, nous ne versons pas dans les injures. Il a parlé (NDL: Abdoulaye Yerodia)d’un fruit qu’il mange les matins avec des citrons et de ceux qui ont pillé ce pays. Tout le monde sait comment ils ont géré. Vous étiez-là dans la délégation de l’AFDL.Ce ne sont pas ces gens qui vont donner des leçons aux autres. Nous sommes un parti chrétien. Nous pardonnons comme la bible nous le recommande.

Benilubero.com: Le Gouverneur du Nord-Kivu, lui aussi, accuse certains Nande.Il a dit sur Benilubero.com que ceux qui doutent de ses origines en disant qu’il est de Ruhengeri au Rwanda sont de Bundibujo en Ouganda. Que répondez-vous étant Nande?

Venant Kipasa: Je ne peux pas répondre à des déclarations de ce genre. Tout le monde sait ce qu’il fait, tout le monde connaît ce qu’il est. Même le rapport des Nations Unies sur le pillage du Congo a parlé de lui. Les Nande ne sont pas des agresseurs. Ils vivent à Rutshuru depuis des années en harmonie avec les Hutu et les Tutsi de Rutshuru. Dire que les Nande sont des ougandais, il veut justifier ce qu’il est, lui. Les Konzo Ougandais n’ont jamais réclamé la nationalité congolaise et les Nande Congolais n’ont jamais réclamé la nationalité ougandaise. Nous sommes différents de ceux qui sont congolais le matin et rwandais le soir. Nous, nous sommes congolais et le matin et le soir. Ce qu’il a raconté n’engage que lui-même. Il gère la province et cette province brûle. Il devrait s’occuper des âmes qui périssent, avoir un langage réconciliant et non un language qui divise.

Benilubero.com: Et les Nande à Rutshuru ne sont-ils pas envahisseurs?

Venant Kipasa: Moi qui vous parle, je suis député élu de Rutshuru. Comment voulez-vous m’appeler envahisseur? Ce que nous avons prêché même sous Mobutu est que le Congolais était libre partout. C’est aujourd’hui que vous commencez à dire le Nande de telle part, le Hutu de telle part, le Tutsi de telle part. Un congolais a le droit de vivre partout où il veut au congo. Mobutu a fait 32 ans entrain de consolider l’unité nationale. On ne doit pas commencer maintenant à dire tel est de telle part, tel n’est pas de la province, tel n’est pas du territoire…

Benilubero.com: Qu’est ce que vous allez devenir si vous échouez aux élections présidentielles?

Venant Kipasa: Nous ne serons pas les premiers à échouer. Quand on échoue, entre-t-on dans l’opposition ? Nous, nous n’allons pas échouer. Nous sommes sûrs que nous allons gagner.

Benilubero.com: Vous êtes nombreux comme leaders du Kivu. Il y a Mbusa Nyamwisi, Azarias Ruberwa, Pierre Pay-Pay et les autres. Ça fait trop dans la balance, ne pensez-vous pas?

Venant Kipasa: C’est vous qui citez les noms des gens. On ira poser la question à la population. On ne peut pas s’autoproclamer leader du Kivu ici à kinshasa. C’est la population qui dira qui est leader. Moi je ne vous ai pas dis que je suis leader du Nord-Kivu mais je sais que je suis issu d’un grand parti politique. On ira aux élections. Le parti qui aura plus des députés démontrera qu’il est le plus populaire.

Benilubero.com: Merci beaucoup Monsieur Le ministre.

Venant Kipasa: Merci Magloire et restons en contact.

Interview Exclusive accordée par l’Honorable Venant Kipasa à Magloire Paluku pour le compte de Beni-Lubero Online.

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*