Vid

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le Président du Kyaghanda-Kinshasa et Organisateur de la Première Conférence Internationale de Nande, Ir. Musavuka Ivangye Balinande ainsi que l’Ex-Président du Kyaghanda-Kampala, Mr. Mumbere Vithi actuellement au Canada, ont fait parvenir à la rédaction de Beni-Lubero Online deux DVD de 5h12 minutes à propos de la Conférence organisée à Butembo du 7 au 14 Septembre 2008.
.
En attendant l’édition de ces deux DVD qui constituent un document important dans l’histoire de la communauté Nande, le Président du Kyaghanda-Kinshasa a autorisé que Beni-Lubero Online en publie un très court extrait pour donner à tous les Vathunga une idée de l’ambiance, des participants, et peut-être le goût de se procurer ces deux DVD quand elles seront éditées.
.
Pour ceux qui sont pressés d’avoir ces deux DVD, les historiens qui aiment travailler sur les copies originales, et tous ceux veulent s’imprégner sans trop attendre de résolutions de la Première Conférence Internationale des Nande, Beni-Lubero Online est autorise à leur vendre des copies des originaux qui ont l’avantage d’avoir certains épisodes que les copies éditées n’auront pas, et cela au même prix de 20 US$ par DVD, plus 10 US$ pour tous les services postaux. Le rapport financier de cette vente sera présenté pour approbation aux participants des Assises de Beni au mois Juillet-Août 2009. Le produit de la vente de cette vidéo servira aux préparatifs de la deuxième conférence internationale des Nande prévue à Beni au mois de juillet-Août 2009.
.
Les Assises de Beni sont très importantes car c’est d’elles que sortira la mise en place du Kyaghanda-Kikulu qui servira d’organe socioculturel de référence pour les Nande du monde entier. Ainsi, acheter la vidéo au prix indiqué est une manière de soutenir financièrement ce projet communautaire du Kyaghanda-Kikulu dont la réalisation est le vœu de plusieurs Nande depuis quelques années.
.
Pour faciliter les échanges constructifs et contradictoires en vue de la réussite des Assises de Beni, un forum spécial réservé aux Vathunga du monde entier sera ouvert bientôt sur internet. La participation active de tous est vivement souhaitée.
.
.
Vincent K. Machozi, a.a.
Boston, MA (USA)
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Vid

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Notez que la victime est le jeune buffle, le petit buffle qui, terrassé, risque d’être la proie ou des lions ou du crocodile.
Quelque soit le sang froid des 4 lions qui font semblant de ne pas avoir peur à l’approche du grand troupeau des buffles, la suite prouve que même les lions ont peur de la foule, de la masse des buffles.
La stratégie des buffles c’est leur union, leur coude à coude, leur esprit de travail en réseau qu’un lion ne peut percer. Au sein du troupeau des buffles se cache quelques uns qui jouent à l’attaque comme par surprise et arrivent à sauver le petit de la gueule du lion.
Le crocodile, bien qu’il vive sous l’eau, à l’écart, et invisible aux yeux des animaux terrestres n’est pas moins dangereux et ennemi du petit buffle. Malheur à celui qui le provoque et qui s’aventure sur son territoire national.

Entretemps les touristes bien emmurés dans leur véhicule blindé prennent des photos, des notes, écrivent des livres, font des rapports à l’ONU….

La libération de la victime n’est pas l’œuvre des touristes mais du troupeau auquel appartient la victime. Notez que les buffles arrivent à libérer leur petit sans tuer un seul lion… Chasser le bourreau et libérer la victime suffit pour les buffles. Les buffles ne veulent pas devenir des bourreaux eux-mêmes.
Les lions et les buffles n’agissent et ne se battent que sur la terre ferme. Pour les avoir, il faut déplacer le combat sur un territoire où ils ne sont pas rois, un territoire qu’il ne maitrise pas…
Les lions, les buffles, le crocodile, les touristes, etc… ne sont pas rois partout.
Et toi Cigale sur quel terrain es-tu roi ? Quelle est ta stratégie !
.
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Vid

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
 
Pour éviter un autre génocide sous la barbe et le nez de la Communauté Internationale qui lésine sur les moyens pour mettre fin au calvaire des congolais au Kivu et ailleurs au Congo,  les congolais doivent sortir de leur sommeil politique actuelle pour prendre leur destin en mains. Ceci ne peut être possible que si l’appel de Mzee LDK, d’heureuse mémoire, est suivi : « Organisez-vous ! Défendez votre terre, votre quartier, votre parcelle » Les congolais se sauveront eux-mêmes  à la sueur de leurs fronts. Il n’y a pas de rose sans épines ! Il n’y a pas non plus de libération sans sacrifice. Mais avant tout, il faut s’organiser pour gagner la guerre de la paix au Congo et en particulier au Kivu.
Rigobert Kanduki
Goma
Beni-Lubero Online
 

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Vid

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Trois Vidéos à visualiser absolument pour évaluer les arguments des écrivains venant de tous les horizons pour démontrer que la crise qui se passent à l’Est du Congo n’est pas à prendre à la légère.
.
Les congolais doivent cesser de rêver. Ils doivent s’organiser incessamment à partir de la base, d’une nouvelles base socio-politique, pour éviter de faire les frais d’une crise planifiée par certaines grandes puissance pour changer durablement la Géopolitique de la Région des Grands Lacs Africains (Rwanda, Burundi, Ouganda, R.D. Congo).
.
Le but caché de ce projet machiavélique n’est pas le poisson du Lac Victoria ou le Gorille Bonobo du Parc National des Virunga, mais les richesses minières qui ne se trouvent qu’au Kivu et qui sont cataloguées comme les minerais du troisième millénaire. Celui qui régnera sur le Kivu, régnera sur le monde de demain.
.
Pour faire aboutir leur projet machiavélique sur le Kivu, les grandes puissances intéressées ont jeté leur dévolu sur Kagame et Joseph Kabila. Les enjeux de ces grandes puissances sont tellement grands qu’ aucune loi internationale ne s’applique actuellement pour le cas du Kivu : L’agression territoriale d’un état souverain par un autre souverain, les droits de l’homme, les droits des refugiés, la souveraineté de l’Etat, la démocratie, et même les grands groupes humanitaires, les grands reporters sont absents du Kivu…
.
Les congolais n’ont donc qu’eux-mêmes pour se tirer d’affaire. Une dure vérité que les congolais ont du mal à accepter, mais qui fait son chemin jour après jour, et dont les signes qui ne trompent pas sont visibles partout, pas seulement au Masisi, à Rutshuru, etc.
.
Les vidéos que le Club Millenium offre au public font comprendre pour quoi actuellement, il n’y a que la Monuc qui représente certaines grandes puissances en R.D. Congo capable de dissuader Nkunda de faire marche-arrière. Le cas d’hier mercredi 20 novembre de la chute de Rutshuru entre les mains de Nkundistes pendant quelques heures est parlant. Devant les Fardc toujours sur la défensive et dans l’attente des minutions de guerre, Nkunda n’a reculé que sous pression de la Monuc. Mais comme toujours, la pression sur Nkunda ne dure qu’un instant… Ceci fait comprendre l’échec de l’ultimatum de Kinshasa contre Nkunda, un ultimatum qui est tombé dans l’oubli total…
.
Cliquez sur les liens suivants pour suivre ce reportage du Club Millenium :
.
.
.
.
Diffusé par Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*