Visite du Kyaghanda-Kikulu au Parlement de FURU

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Pendant leur séjour de sensibilisation et de mobilisation des bubolais pour le Kyaghanda-KIKULU, trois membres élus du Kyaghanda-Kikulu de la Communauté Nande, sont descendus au quartier sinistré de FURU le 15 septembre dernier pour compatir avec les rescapés de l’attaque de Furu dans la nuit du 26 au 27 Août dernier par des militaires CNDP/FARDC y envoyés par le Maire de Butembo, Mr Hubert Syahetera. Notez que la délégation du Kyaghanda-Kikulu à FURU était composée de rescapés de l’attentat de SOSE- BENI du 6 septembre dernier.
 
Depuis l’attaque du 27 Août, le quartier FURU symbole de la résistance pacifique Nande aux antivaleurs d’un Etat congolais en faillite, a reçu la compassion de tous les congolais, des Eglises toutes confessions confondues, la Fédération des Entreprises Congo (FEC en sigle), des activistes de droits humains, des journalistes, des Mouvements de jeunesse du Congo, etc. Le Kyaghanda-Kikulu institué à Beni au mois d’août dernier par plus de 800 délégués Nande venus du monde entier, est ainsi la dernière organisation en date à visiter le quartier patriotique de FURU.
 
Comme l’Hémicycle du Parlement FURU avait été détruit par les militaires du CNDP/FARDC, grâce aux petites contributions locales, l’hémicycle est en réhabilitation. Un patriote de Butembo a offert une bâche pour servir de toit à l’Hémicycle. 
 
Les trois élus du Kyaghanda-Kikulu des Nande qui ont visité le Parlement de FURU sont 
  1. Ir Musavuka BALINANDE, Président élu du Kyaghanda-Kinshasa, et Coordonnateur Technique élu du Comité International de Pilotage du Kyaghanda-Kikulu.
  2. Mr. KASEREKA HANGI BIN TALENT, Président élu du Kyaghanda-Canada et Président élu du Comité international de Pilotage du Kyaghanda-Kikulu.
  3.  Mr. Austère  YALALA MALIVIKA, Attaché de Presse du Kyaghanda-Kikulu et correspondant de la Voix de l’Amérique et de Canal Afrique à Beni-Lubero.
 
La rencontre de FURU était ainsi deux groupes des rescapés, à savoir, d’un cote les parlementaires de Furu et de l’autre, les élus du Kyaghanda-KIKULU.
 
L’échange de ces deux groupes a mis en évidence le fait que le Munande est la cible des ennemis quelle que soit son innocence. Ainsi les parlementaires qui ont toujours arrêté les malfrats militaires sans leur faire du mal et les remettre à qui de droit, ont été vandalisés par les mêmes militaires qu’ils avaient toujours graciés à FURU. Il en est de même des élus du Kyaghanda-Kikulu qui est une association culturelle visant à mobiliser les Nande du monde entier pour le développement de leur pays. Malheureusement, les attentats contre les deux groupes pacifiques ci-dessus démontrent que les autorites locales, tel le maire de Butembo, sévissent plus contre les congolais que contre ceux qu’on appelle FDLR et tous ceux qui incendient des maisons. Les échanges ont révélé que les autorités locales n’ont jamais envoyé autant de militaires au Sud de Lubero où des incendies des maisons sont quotidiens qu’à FURU ou il n’y a qu’une paisible population qui prend sa securité en charge.  
 
Devant un constat pareil de menace qui pèse sur la communauté Nande, les parlementaires de FURU ont endossé le projet du Kyaghanda-Kikulu sur la restructuration et l’animation de la communauté. Prenant la parole, l’Ir Balinande qui a jeté des fleurs aux parlementaires de Furu les a cependant invités à la collaboration avec d’autres forces vives, d’autres quartiers de Butembo, car, a-t-il renchéri, l’autodéfense ne peut faire la différence que si elle est une œuvre concertée et communautaire. L’Ir Balinande a souligné que le Kyaghanda-Kikulu, maison mère et maison de tous les Nande, a ses portes ouvertes pour accueillir le Parlement de FURU et travailler dans le respect de la loi congolaise, des us et coutumes Nande. Traditionnellement, on n’attend pas une invitation pour se rendre au Kyaghanda. Tous les Nande sont toujours déjà invités.
 
Tembos Yotama
Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*