Vols

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Pendant que Kinshasa se félicite de la paix retrouvée au Nord-Kivu, l’insécurité s’installe au Nord-Kivu. Pour preuve, la Cité de Kyondo a été victime d’un vol par un commando armé jusqu’aux dents qui a opéré en toute quiétude pendant une bonne heure. Les endroits vandalisés sont le Département Administratif de l’Hôpital Général de Kyondo, le Bureau du Projet Gorille, la Coopérative de Micro-Finance de Kyondo. L’objectif de ce commando armé n’était rien d’autre que les coffres-forts  des  entreprises visitées nuitamment. Ne possédant pas les clefs appropriées, les malfrats ont démoli les coffres-forts avant d’emporter tout leur contenu. D’autres objets de valeur ont été emportés aussi. Grace à Dieu, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée.  
 
Où était la police nationale congolaise?  That’s the question ! Le commando armé s’était révélé plus fort que les policiers commis à la garde de ces trois entreprises. Pendant les opérations, le commando avait ligoté les policiers, enfermé les infirmiers de garde dans une chambre, etc. A la fin de l’opération, les malfrats ont disparu dans la nature sans se faire inquiéter. Où étaient les autres policiers ? les militaires ?
 
Depuis lors, l’heure est aux enquêtes par les policiers libérés de leurs chaînes, et dans la rue les habitants de Kyondo se perdent dans les hypothèses sur l’identité des inciviques. Pour certains, le vol armé était commis par des rwandais, pour d’autres c’étaient des ougandais venus de Karuruma, pour d’autres encore, les voleurs étaient des militaires congolais…  Depuis que Joseph Kabila a autorisé l’entrée au Congo des militaires ougandais et rwandais, et depuis que les miliciens du CNDP de Nkunda ont intégré l’armée et la police congolaise, toutes les hypothèses ci-dessus sont possibles.
 
Correspondance particulière de Kyondo (Beni)
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*